Download Nez, Gorge, Oreille en médecine traditionnelle chinoise by Bernard Cygler PDF

  • admin
  • March 28, 2017
  • Medicine
  • Comments Off on Download Nez, Gorge, Oreille en médecine traditionnelle chinoise by Bernard Cygler PDF

By Bernard Cygler

L. a. imaginative and prescient chinoise apporte une aide incomparable pour comprendre et tenter de guérir des affections particulièrement désespérantes en médecine occidentale telles que l. a. polypose nasale, l’anosmie, les acouphènes. Médecin ORL depuis quarante ans, acupuncteur depuis une trentaine d’années, l’auteur a tenté de « marier » les deux facettes de son exercice tout en restant fidèle aux textes traditionnels dans l’esprit de l’Association française d’acupuncture, à laquelle il appartient.

Show description

Read or Download Nez, Gorge, Oreille en médecine traditionnelle chinoise (Médecines d'Asie: Savoirs et Pratiques) PDF

Similar medicine books

Pathophysiology (5th Edition)

A transparent, entire advent to disorder, Pathophysiology, fifth version explores the etiology, pathogenesis, medical manifestations, and remedy of problems. devices are prepared by means of physique process, and every starts with an illustrated evaluation of anatomy and general body structure. A dialogue then follows at the ailment methods and abnormalities that could happen, with a spotlight at the pathophysiologic recommendations concerned.

Extra info for Nez, Gorge, Oreille en médecine traditionnelle chinoise (Médecines d'Asie: Savoirs et Pratiques)

Example text

Cette association polypose-asthme peut s’accompagner d’une allergie à l’aspirine, réalisant alors la redoutable triade de la maladie décrite par Widal en 1922. Polypose seule, polypose associée à l’asthme ou triade constituée représentent les stades de gravité croissante d’une même affection dont l’évolution est incertaine et toujours imprévisible. Par ailleurs, 30 % des enfants atteints de mucoviscidose développent une polypose nasale qui, dans 10 % des cas, peut justement révéler la mucoviscidose.

Son point de transmission, en haut, se trouve sur le point da zhu, V11. Ses sorties, en bas, sont les points shang ju xu, E37 et xia ju xu, E39… La mer du sang en excès entraîne habituellement une lourdeur du corps, une impression d’irritation (de colère) mais on ne peut pas localiser la maladie. La mer du sang en insuffisance s’exprime aussi par la légèreté du corps et une sensation de rétrécissement (sténose) mais on ne peut pas déceler la maladie. Pour revenir à des notions immédiates de pratique quotidienne : « les épistaxis doivent être interprétées comme un signe yang-chaleur étroitement lié au couple sangénergie.

Bi nu – Épistaxis Nu R3707. Saigner du nez. Saignement de nez (précision de vocabulaire occidental : un saignement de nez est, une épistaxis). L’acupuncteur est rarement sollicité pour une hémorragie nasale en cours. Il l’est pour tenter de prévenir les nombreuses récidives. L’interrogatoire d’un patient doit, de toute façon, rechercher la notion d’antécédents de saignements de nez, même s’il ne consulte pas pour cela. C’est un symptôme très fréquemment évoqué dans les textes traditionnels20. Il faut dire qu’en médecine chinoise, le sang n’est pas que l’hématologie, son domaine est largement plus étendu.

Download PDF sample

Rated 4.82 of 5 – based on 25 votes