Download Figures II by Gérard Genette PDF

By Gérard Genette

Les analyses de littérature amorcées dans Figures I se poursuivent ici dans deux instructions principales, qui en quelques issues se croisent ou se rejoignent : théorie du récit, poétique du langage. Certains de ces carrefours, ou repères, se nomment Baroque, Balzac, Princesse de Clèves, Stendhal, Recherche du Temps perdu, d'autres : espace du texte, récit et discours, arbitraire et motivation, langage oblique. Critique et théorie littéraires éprouvent et manifestent ainsi leur écartement nécessaire et leur articulation féconde : irréductibles et complémentaires, à l. a. recherche d'une nouvelle poétique.

Show description

Read Online or Download Figures II PDF

Best literary criticism books

Haptic Experience in the Writings of Georges Bataille, Maurice Blanchot and Michel Serres (Modern French Identities)

Our sensory relationships with the social and organic global have altered greatly because of fresh advancements in web and different cellular verbal exchange applied sciences. We now examine a reveal, we contact both the display or a keyboard based on what we see and, in some way, a component of our sensory presence is transmitted somewhere else.

My Emily Dickinson

"Starts off as a manifesto yet turns into richer and extra suggestive because it develops. "—The long island SunWith exacting rigor and wit, Howe pulls Dickinson freed from the entire sterile and stuffy belle-of-Amherst cotton wool and indicates the poet in contact with elemental forces of nature, and as a prophet in all her radical zealotry and poetic glory.

Don Quichotte et le problème de la réalité

Ivre de romans de chevalerie, Don Quichotte se rêve lui-même en chevalier errant. Il agit dans un monde entièrement imaginaire, littéralement enchanté. Si personne ne s'oppose à ses croyances, le "sous-univers" dans lequel il vit par rapport à l. a. réalité de sens commun peut cohabiter sans heurts avec d'autres "sous-univers".

The City Since 9/11: Literature, Film, Television

Charting the intersection of aesthetic illustration and the fabric stipulations of city area, the town seeing that September 11 posits that the modern city offers an important context for reassessing theoretical issues concerning narrative, id, domestic, and private precarity. within the years because the September eleven assaults, writers and filmmakers have explored city areas as contested sites—shaped via the existing discourses of neoliberalism, fatherland protection, and the battle on terror, but additionally haunted by way of a lack within the panorama that registers loss and prefigures destiny risk.

Extra resources for Figures II

Sample text

2. Molloy : « jeux de mots » et « expansion(s) du langage » Les deux travaux les plus systématiques qui abordent Molloy de la perspective d’une « expansion contenue du langage » sont ceux de Dina Sherzer et Jeanne-Sarah de Larquier9. Dans le troisième chapitre de son livre Structure de la trilogie de Beckett : « Molloy », « Malone meurt », « L’Innommable », Sherzer propose une des analyses les plus intéressantes qui portent sur les modalités de fonctionnement poétique du langage dans Molloy et sur leurs possibles implications à d’autres niveaux textuels.

270. Pour ce qui est du deuxième exemple, Mayoux remarque lui-même le fait qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’un néologisme beckettien, dans la mesure où Joyce a adapté de l’italien le même verbe, « trascinare », non pas au français, comme Beckett, mais à l’anglais. Selon Mayoux, Beckett « a dû se remémorer, de l’épisode de “Protée” [de l’Ulysse joycien], une phrase qui décrit, comme pour le plaisir des mots, une femme portant un fardeau sur la grève : “she trudges, schlepps, trains, drags, trascines her load”.

2) Lettres Ont été signalés comme des figures lettrées dans Molloy : i) A et B dans le Molloy français, A et C dans le Molloy anglais, les « deux hommes, impossible de s’y tromper » (M, 9) à la rencontre de qui assiste Molloy34 . ii) L’objet en argent en forme de deux X « réunis au niveau de l’intersection, par une barre » (M, 84), que Molloy emporte de chez Lousse et qu’il n’arrive ni à identifier, ni à nommer35. 33 De Larquier, « Beckett’s Molloy », pp. 21-22, nous soulignons. Selon cette perspective, même le nom « Dan » [dæn], que Molloy décompose de manière à préciser que « da, dans ma région, veut dire papa » (M, 21), devrait être considéré, à travers son rapport à « da » [da:], comme un travail poétique sur les phonèmes.

Download PDF sample

Rated 4.87 of 5 – based on 42 votes